L’opérateur de réseau BitClub plaide coupable

Joseph Abel, l’un des cinq opérateurs du système Bitcoin Ponzi BitClub Network, a plaidé coupable d’avoir souscrit à une fausse déclaration de revenus et d’offrir des titres non enregistrés. Abel est le quatrième membre du gang à avoir plaidé coupable ou à être déjà en prison pour son rôle dans le système minier Bitcoin Up qui a rapporté plus de 720 millions de dollars, le fondateur étant le seul membre restant à répondre de son rôle dans l‘ arnaque cryptographique. .

Abel va rejoindre la liste des jailbirds du réseau BitClub

Abel a aidé à exploiter le réseau BitClub pendant plus de cinq ans et demi aux côtés de Matthew Goettsche, Jobadiah Weeks, Silviu Balaci et le fondateur Russ Medlin. Goettsche et Weeks sont déjà derrière les barreaux, et Abel risque désormais jusqu’à cinq ans de prison après avoir plaidé coupable. Comme Abel, Balaci a plaidé coupable en juillet et attend également la condamnation.

Cela a laissé le fondateur Medlin comme le seul membre restant du gang en liberté, mais il a été arrêté à Jakarta pour agression sexuelle sur mineur . La gravité de ce crime peut signifier qu’il pourrait ne pas faire face à des accusations pour son rôle dans BitClub Network, du moins pas tout de suite.

Une escroquerie de cinq ans et demi a rapporté plus de 720 millions de dollars

L’arnaque du réseau BitClub lancée en 2014 se faisant passer pour un service de minage Bitcoin. Le service était légitime à première vue, les premiers investisseurs obtenant les avantages promis, mais dans les coulisses, l’opération se transformait en rien de plus qu’un stratagème de Ponzi, les investisseurs ultérieurs payant les premiers.

Des avertissements sur la légitimité du réseau BitClub ont commencé à apparaître en 2018 alors que les récompenses des investisseurs commençaient à chuter, bien que le gang ait maintenu le stratagème jusqu’à ce qu’il ait récolté plus de 720 millions de dollars, les investissements finançant le mode de vie du gang – et étant parfois utilisés pour payer. les investisseurs.